NL - FR
Les Bébés

S’assurerd’une grossesse aisée et d’un accouchement naturel offrent le meilleur départ possible pour le bébé. Des facteurs internes ou externes pendant la grossesse ou lors de la naissance peuvent provoquer une tension accrue chez le bébé avec divers symptômes comme conséquence. Il va sans dire que la thérapie crânio-sacrée ne se substitue en aucun cas aux soins médicaux de haute qualité et si il y le moindre doute nous vous recommanderons d'abord de consulter votre médecin de famille.

Une tension élevée chez le bébé peut être due à un accouchement et/ou grossesse difficile, une césarienne, un accouchement rapide, lorsque le bébé est en détresse ou à cause de stress et de tension chez la mère ou chez l’environnement. Ces tensions causent une surstimulation du système nerveux sympathique et cela peut entraîner des symptômes chez le bébé tels

Rétablir l’équilibre

Le système nerveux autonome se compose d’une partie orthosympatique et la partie parasympatique. Le système nerveux orthosympatique nous fournit les fonctions type ‘fuite ou combat’ et il nous permet de fonctionner de jour. La partie parasympatique gère l’état de repos et s’active de nuit. À la naissance le bébé est submergé d’innombrables impulsions orthosympatiques. Ainsi le bébé peut ressentir la peur, voir la panique lors des contractions et de la naissance. Pendant l’accouchement le bébé vit des instants de fréquences cardiaques élevées. Lors de naissances complexes ou induites cette stimulation sera encore plus excessive. Une majorité des symptômes et des plaintes chez les bébés est liée à un équilibre perturbé entre l’orthosympatique et le parasympatique. La thérapie cranio sacrée soutient le système parasympatique et rétablit ainsi l’équilibre.

Comment le traitement d’un bébé se déroule-t-il?

Automatiquement un historique médical est établi qui englobe tant la grossesse que l'accouchement. Le bébé est bien observé. Suffisamment de temps est réserver pour écouter l'histoire de la grossesse et de l’accouchement par le(s) parent(s).

Le bébé garde couches et vêtements. Il est possible qu’au cours du traitement le bébé pleure. Les techniques sont très douces et ne peuvent pas blesser le bébé. Pleurer est simplement son seul moyen d’exprimer ses frustrations et les tensions. Aucune manipulation ou techniques de pression n’est appliquée. Nous impliquons toujours les parents dans le traitement de leur bébé. Parfois une séance de thérapie crânio-sacrée pour un nouveau-né ou un jeune enfant ne dure pas plus de 15 minutes, bien que lors de cette première séances plus de temps peut être nécessaire pour établir la confiance et de mieux se connaître pour aider ainsi l'enfant à sesentir confortable.

Pourquoi traiter le plus tôt possible?

Si nous soutenons les bébés et jeunes enfants à traiter le plus tôt possible leur traumatisme, ils sont ensuite libres dans leur développement. Il n’est jamais trop tard pour traiter les effets d'une grossesse ou d’un accouchement difficile, mais le plus tôt sera le mieux. Tout est fait dans la confiance, dans l’écoute, le contact tout en mettant l’accent sur le lien parent(s) - enfant(s).

Les Enfants

La thérapie crânio sacrée est idéal pour les enfants ; j’y retrouve l’attention, le temps, le repos, l’espace et la sécurité qui sont essentielles dans ce traitement.

Lors d'une séance, l'enfant peut se déplacer spontanément. Par l'intermédiaire de ces mouvements les tensions sont déchargées. Il peut également être libérée, exprimer des émotions,ce qui contribue à la récupération.

Ci-dessous quelques plaintes d’enfants

Chez les enfants plus agés sont détectésdes symptômes tels que les douleurs abdominales, les cauchemars, l’agressivité, l’anxiété, les troubles de concentration, les troubles de motricité, le malaise généralisé, les maux de tête...

Les Adultes

Il n’est jamais trop tard pour faire l’expérience de cette thérapie douce.

Prenons quelques exemples:

Une attention particulière pour les mamans

Tant chez la mamanquechez l’enfant certaines plaintes trouvent leur origine pendant la grossesse et l'accouchement